Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Denis SEGRESTIN

Professeur des Universités à Sciences Po de mars 2003 à août 2014. Professeur de classe exceptionnelle depuis septembre 2010. Professeur émérite depuis septembre 2014. Chercheur au Centre de sociologie des organisations

Axes de recherche


Denis SEGRESTIN

denis.segrestin@sciencespo.fr


Thèmes de recherche :

- Sociologie des activités économiques : entreprises et marchés.
- Innovation managériale ; évolution de la gouvernance des firmes dans la mondialisation.
- Le devenir de l’entreprise comme institution sociale dans l’économie mondialisée.





Les travaux de Denis Segrestin portent sur le monde du travail, les relations de production et les conditions socio-historiques de leur transformation. Dans un premier temps, ses recherches se sont portées sur les ressorts de l’identité professionnelle et les logiques d’action qui lui sont attachées (cf. Le phénomène corporatiste).
Denis Segrestin s’est ensuite tourné vers l’entreprise. Observant, dans les années 80-90, un retour en grâce de celle-ci dans la conscience collective, il étudié dans quelles conditions historiques les entreprises – sans cesse soupçonnées de rompre avec l’ordre social légitime – ont pu recouvrer les attributs de véritables institutions sociales (cf. Sociologie de l’entreprise)
Plus récemment, Denis Segrestin a entrepris de saisir de l’intérieur les changements à l’œuvre dans les grandes organisations. Observant qu’en vingt ans, les sociétés développées ont forgé des représentations inédites de la rationalisation productive, il a procédé à une évaluation sociologique des grands chantiers actuels du management (cf. Les chantiers du manager).
Faisant retour sur la sociologie de l’entreprise, il s’interroge aujourd’hui sur la pérennité de l’entreprise comme institution dans l’économie mondialisée. Désormais, on décrit volontiers les entreprises comme des entités fluides, privés de frontières, et dont l’affiliation politique et sociale serait devenue douteuse. Son hypothèse est que la place demeure néanmoins pour des lieux de coordination productive soustraits au marché et inscrites dans le débat public.
D. Segrestin renseigne cette question empiriquement, à l’aide d’objets divers : consistance de la firme en réseau, arrangements sociopolitiques sous-jacents à l’installation des firmes à l’étranger, enjeux de la responsabilité sociale, contraintes publiques de la gouvernance…






Activité d’enseignement à Sciences Po, de 2003 à 2014

Enseignements de premier cycle, puis du Collège universitaire :
- Sociologie de l’entreprise globale – Les grands débats, cours électif, année 2, de 2003 à 2014 (programme révisé d’année en année).
- Introduction à la sociologie - concepts, méthodes, enjeux, cours magistral, année 2 (en coll.). Module 4 : Sociologie de l’économie – perspectives comparatives (5 séances, de 2006 à 2009.
- Introduction à la sociologie, cours magistral accompagné de conférences, année 1, de 2011 à 2014 (cours donné par trois professeurs dans trois amphis parallèles).
Enseignements de Master :
- Sociologie de l’entreprise et du management, M1. Cours commun à 2 mentions : Gestion des ressources humaines, Gestion de l’information (2003-2007) ; puis commun à 3 mentions : Finances-Stratégie, Marketing, Gestion des ressources humaines (de 2008 à 2009)].
Enseignements de DEA, puis de Master (programme doctoral de sociologie) :
- Gestion et gouvernement des firmes, cours du DEA / du Master de recherche « Sociologie de l’action – Organisation, Marché », avec Jean-Philippe Neuville, 2003-2008.
- Les grandes enquêtes sociologiques, Master 1, cours commun, 2009-2014 (avec A. Chenu).
- Conduite de la recherche, Master 2, cours commun, 2009-2014 (avec Alain Chenu).
- Sociologie de la firme – Master 1 puis Master 2, cours de spécialité, 2009-2011.
- Sociologie des firmes et des marchés, Master 2, cours de spécialité, 2012-2014 (avec Sophie Dubuisson-Quellier).
Enseignements de formation continue :
Management, jeux d’acteurs et conduite du changement, deux sessions de 6 jours par an avec E. Friedberg et P.-E. Tixier (de 2004 à 2009). Animation d’un module « Les grands projets managériaux à l’épreuve du terrain », 2 fois 2 jours par an.






Responsabilités scientifiques/ institutionnelles à Sciences Po, de 2003 à 2014

- Presses de Sciences Po : codirecteur du domaine Gouvernances, avec Patrick Le Galès (de 2004 à 2011).
- Centre de sociologie des organisations : responsable du programme doctoral (de sept. 2005 à juin 2011).


Responsabilités scientifiques/ institutionnelles hors de Sciences Po, de 2003 à 2014

- Revue française de sociologie : membre du Comité de rédaction, depuis 1986.
- Revue française de sociologie : co-directeur de la Revue, mars 2010 - juin 2014 (avec Olivier Galland et Pierre-Michel Menger) ; président de l’Association Revue française de sociologie (de mars 2010 à juin 2014). Membre du Comité directeur de la Revue (à partir juin 2014).
- Conseil économique, social et environnemental (CESE) : Personnalité associée, section des activités économiques (nommé en avril 2012, puis de nouveau en avril 2014).
- Maison des Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB, CNRS, Rennes) : membre du Conseil scientifique (2007-2008, à la demande du CNRS), puis président (2008-2011).
- Réseau des Maisons des Sciences de l'Homme (RNMSH) : membre du Conseil scientifique international, désigné par la Conférence des Présidents d’Université (2012-2015).


Séjours internationaux, entre 2003 et 2014

- Séjour de Visiting Scholar à Harvard University (MA, USA), accueilli au Minda de Gunzburg Center for European Studies, Harvard University (février-juin 2010.)
Présentation du programme de recherche : « The Firm as an Institution in the Global Economy ». Participation au cycle de séminaires de sociologie économique co-organisé par Ezra Zuckerman (Sloan School, MIT) et Frank Dobbin (Harvard Department of Sociology).
- Cycles de conférences au Québec à l’invitation de l’Université du Québec à Montréal, 5-11 mai 2013 : UQAM (Ecole des sciences de gestion) ; Université de Montréal (Dépt de relations industrielles) ; Université Laval, Québec (Colloque ACFAS sur la Responsabilité sociale de l’entreprise). Thème général : le devenir de l’entreprise-institution dans l’économie mondiale.
- Retour au Center for European Studies (Harvard) pour un séjour d’été, juin-juillet 2014.


Distinctions, entre 2003 et 2014

- Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège. Présentation d’une conférence à l’Institut des sciences humaines et sociales de l’Université, 16 et 17 mai 2014.
- Membre de l’Academia Europaea, depuis 2010 (coopté par voie de parrainage).






Formation – titres universitaires

- Licence et Diplôme d'Études Supérieures de sociologie (1966-67).
- Diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris, section politique et sociale (1968).
- Docteur en sociologie : La C.G.T. et les métiers – Syndicalisme de métier et conscience de classe (sous la direction de J.-D. Reynaud), Fondation nationale des sciences politiques & Université Paris X Nanterre (1974). Jury présidé par Georges Lavau. Mention Très bien.
- Docteur d'État en Lettres et Sciences humaines (sociologie) : Métier, territoire, entreprise – Les communautés pertinentes du monde du travail, sous la dir. de J.-D. Reynaud ; Fondation nationale des sciences politiques (1988). Jury : G. Lavau, président et rapporteur ; A. Touraine, rapporteur ; J.-D. Reynaud, M. Verret, R. Sainsaulieu, M. Maurice. Mention TH.

Carrière professionnelle

- Assistant, Maître-Assistant, puis Maître de conférences au Conservatoire national des arts et métiers, Paris (1971-1990), Chaire de sociologie du travail et des relations professionnelles.
- Professeur de sociologie à l’Université Pierre Mendès France, Grenoble 2 (1990-2003), UFR Développement, Gestion, économie et sociologie industrielle.




"Jean-Daniel Reynaud (1926-2019). Un itinéraire scientifique", Juin 2019.

Les démarches de normalisation dans l'industrie des années 1990, 2018.

"L'entreprise au CSO, 1968-2015 : de la bureaucratie au capitalisme", Entreprises et histoire, Décembre 2016.

"La sociologie des organisations : cheminements et situation présente", Entreprises et histoire, Décembre 2016.

50 ans de sociologie des organisations
"50 ans de sociologie des organisations", Entreprises et histoire, Décembre 2016, Numéro Spécial.


"L’enseignement de la sociologie des organisations", Entreprises et histoire, Décembre 2016.

"Travail, entreprise : deux sociologies aux antipodes ?", Presses universitaires de Rennes, Décembre, 2015.

Compte rendu de Mario Bonnafous-Boucher, Jacob Dahl Rendtorff, La théorie des parties prenantes, Février, 2015.

"Le social sans entreprise? Pour une sociologie de l'entreprise-institution", Editions Sciences Humaines, Novembre, 2014.

Quelle identité au travail aujourd'hui, Mai 2014.

"Communauté de travail (Dictionnaire du travail)", PUF - Collection Quadrige, Janvier, 2012.

Compte rendu de Tomasso Pardi, « La révolution qui n’a pas eu lieu – Les constructeurs japonais en Europe, 1970-2010 » (présentation d’une thèse), Entreprises et Histoire, 65, p. 131-136, 2011.

Compte rendu de l'ouvrage de Marc Maurice, « La construction sociale des acteurs de l’entreprise », Toulouse, Octarès, Sociologie du travail, 52 (2), p. 298-300, 2010.

""L’entreprise dans 10 ans"", Avril 2009.

Compte rendu de Mélanie Burlet, « Des cadres à l’organisation, de l’organisation aux cadres. Le cas de la conception de Renault » (présentation d’une thèse), 2009.

Compte rendu de C. Grandclément, « Vendre sans vendeurs, sociologie des dispositifs d’achalandage en supermarché » (présentation d’une thèse), 2008.

"Innovation managériale – Tout se joue sur le terrain", La Lettre de Techné Consultants, Décembre 2007.

"Préface", 2007.

"Pour une sociopolitique de management - Le cas de l'externalisation des ressources humaines", L'Harmattan, 2007.

Les obstacles au développement des organisations
Les obstacles au développement des organisations, 2006.


Voir toutes les publications