Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Projet ELUAR : Les élus et l’argent. Analyse des conditions matérielles d’exercice des mandats électoraux géré par Didier Demazière (octobre 2016 – septembre 2020)

PROJETS DE RECHERCHE / RESEARCH PROJECTS
Édité le 16 Décembre 2016

L’Agence Nationale de la Recherche soutient Sciences Po et le CSO pour la participation au projet de recherche intitulé ELUAR, qui a pour objet « les élus et l’argent. Analyses des conditions matérielles d’exercice des mandats électoraux ».

Didier Demazière coordonne un des deux axes de ce projet, qui est placé sous la responsabilité de Rémy Le Saout (Université de Nantes).

Résumé :

La rétribution financière des détenteurs de mandats électoraux fait l’objet de critiques multiples, et pourtant elle reste un phénomène mal connu. L’objectif du projet ELUAR est de combler ce manque, en développant une analyse des conditions matérielles d'exercice des mandats. Il est structuré autour de deux grands axes de recherche : l’un porte sur le travail de codification des indemnités des élus ; l’autre, qui est coordonné par Didier Demazière, porte sur la rémunération de l’exercice des mandats politiques. L’enquête, centrée sur les parcours et carrières d’élus, fait retour sur la thèse de Max Weber, en explorant comment et à quelles conditions la rémunération de l’exercice d'un mandat signifie vivre de la politique. Pour cela une attention particulière est portée à deux dimensions des mécanismes de rétribution des élus : leur variété et complexité et les inégalités économiques considérables qui en résultent ; leur instabilité produite aux incertitudes électorales et les dispositifs de sécurisation qui visent à en limiter les conséquences. Privilégier le prime des gratifications matérielles permet de renseigner les formes et les mécanismes de professionnalisation politique. Au-delà il conduit à l’analyse du fonctionnement du marché du travail politique.





INFOS CHERCHEUR(S)



Didier DEMAZIERE