Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Projet : Princeps co-dirigé par Jean-Noël Jouzel et Giovanni Prête et mené par Sylvain Brunier (juillet-décembre 2017)

PROJETS DE RECHERCHE / RESEARCH PROJECTS
Édité le 6 Juillet 2017

Cette recherche s’inscrit dans le cadre du projet collectif Suripi (SUrveillance des RIsques Professionnels Incertains) portant sur les dispositifs de surveillance des maladies du travail. Elle est financée par l’EHESP (École des hautes études en santé publique) et par USPC (Université Sorbonne Paris Université).
Elle est co-dirigé par Jean-Noël Jouzel et Giovanni Prête et mené par Sylvain Brunier pour une durée de 6 mois (juillet-décembre 2017).



Résumé :

Cette recherche étudie les causes de la sous-reconnaissance des maladies professionnelles liées à l’usage de pesticides dans le monde agricole, à partir d’une enquête sur le milieu médical hospitalier. Il s’agit ici de rendre compte précisément du rôle des médecins hospitaliers dans la reconnaissance et le signalement des maladies professionnelles induites par ces produits.
Ce projet de recherche repose sur une enquête qualitative et quantitative en sciences sociales menée dans les services spécialisés en onco-hématologie où sont traitées certaines pathologies du système sanguin, pour lesquelles le lien avec l’exposition professionnelle aux pesticides est le mieux documenté par la littérature épidémiologique (lymphomes malins non hodgkiniens, myélomes multiples…).
Il cherche à mettre en évidence des pistes permettant de mieux articuler la médecine hospitalière avec les dispositifs institutionnels de signalement et de prise en charge des maladies du travail, d’une part, et avec la médecine de ville et la médecine du travail, de l’autre.
A terme, ce projet devrait permettre d’établir des relations pérennes avec ces acteurs pour engager une réflexion sur la question des bonnes pratiques médicales en matière de signalement et de reconnaissance des maladies professionnelles.