Sciences Po CSO/CNRS CNRS

NOUVEAU Projet : La fabrique de l’illusion. Le travail des chefs décorateurs de cinéma en prise aux transformations numériques par Gwenaële Rot

PROJETS DE RECHERCHE / RESEARCH PROJECTS
Édité le 9 Octobre 2017

Cette recherche, d'une durée d'un an, s’inscrit dans le cadre de la Fondation pour les Sciences Sociales, créée sous l’égide de la Fondation de France, qui a pour objectif de soutenir le développement de la recherche et du débat en sciences sociales.

Parmi les douze lauréats et lauréates, Gwenaële Rot présente un projet intitulé : " La fabrique de l’illusion. Le travail des chefs décorateurs de cinéma en prise aux transformations numériques."

Résumé :

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une recherche plus large portant sur les conditions socio-économiques de fabrication des films. Il vise à étudier la manière dont les chefs décorateurs de cinéma repositionnent leur activité dans le temps (de la phase de préparation à celle de la postproduction) et dans leur espace professionnel par rapport à d’autres spécialistes (comme les superviseurs d’effets spéciaux ou les chefs opérateurs).
En effet, le développement des technologies numériques, leur perfectionnement et l’abaissement de leurs coûts conduit à repenser les modalités de fabrication des décors de cinéma, puisque tout une partie du travail de décoration peut être désormais réalisée après le tournage. Avec ces nouvelles options techniques c’est la totalité de la chaîne de fabrication des images qui a vocation à être ré agencée.
Cette enquête sociologique vise tout particulièrement à étudier la manière dont les chefs décorateurs de cinéma repositionnent leur activité dans le temps (de la phase de préparation à celle de la postproduction) et dans leur espace professionnel par rapport à d’autres spécialistes (en particulier les superviseurs d’effets spéciaux). Comment redéfinissent-ils leur manière de travailler et de coopérer avec ces derniers ? Comment, dans cette perspective, caractériser les mutations du travail de cette profession ?





INFOS CHERCHEUR(S)



Gwenaële ROT