Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Marie Mourad a soutenu une thèse de sociologie "La lutte contre le gaspillage alimentaire en France et aux Etats-Unis" le 2 octobre 2018

DU COTÉ DES DOCTORANTS // PHD STUDENTS' CORNER
Édité le 24 Septembre 2018


Titre de la thèse : La lutte contre le gaspillage alimentaire en France et aux Etats-Unis.
Mise en cause, mise en politique et mise en marché des excédents alimentaires

le mardi 2 octobre 2018 à 13h30

à l'Institut d'études politiques de Paris
Ecole doctorale, salle de réunion (3e étage)
199 boulevard Saint-Germain, Paris 7e.


Composition du jury :

- Mme Ève Chiapello, Directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales
- M. Guy Debailleul, Professeur associé à l’université de Laval (Canada)
- Mme Sophie Dubuisson-Quellier, Directrice de recherche au CNRS, Centre de sociologie des organisations – Directrice de la thèse
- Mme Ève Fouilleux, Directrice de recherche au CNRS, Laboratoire interdisciplinaire Sciences Innovations Société – Rapporteure
- M. Ronan Le Velly, Professeur à SupAgro Montpellier – Rapporteur

Résumé

À travers le cas de la « lutte contre le gaspillage alimentaire » en France et aux États-Unis, cette thèse met en évidence les rouages de la transformation d’organisations capitalistes par l’incorporation de critiques sociales et écologiques. Reposant sur l’analyse qualitative de 213 entretiens et de plus de 125 observations menées de 2013 à 2017 au sein d’associations environnementales et caritatives, d’administrations publiques et de firmes privées des deux pays, ce travail de recherche retrace la construction de la cause du gaspillage, son inscription dans l’action publique, puis ses effets sur le fonctionnement de la production et des marchés alimentaires. L’argument proposé est que des militants, des chargés de la responsabilité sociale d’entreprises comme des acteurs politiques ont assuré non seulement la remise en cause mais aussi la remise en marché de produits





INFOS CHERCHEUR(S)



Marie MOURAD