Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Alizée Delpierre dans Le Monde : Les dérives du « volontourisme » chez les étudiants

LE CSO DANS LES MEDIAS
Édité le 28 Mai 2019

Des agences à but lucratif ont fait de l’engouement pour l’humanitaire un florissant business. Des séjours qui se révèlent finalement peu éthiques.
Pour son premier voyage en Afrique, Timothée (les prénoms ont été changés) avait choisi le Kenya. Une mission de volontariat dans un orphelinat de deux semaines encadrée par Projects Abroad, une entreprise qui vend des séjours humanitaires « clés en main » à de jeunes volontaires. Alors âgé de 16 ans, Timothée avait convaincu ses parents de le laisser partir grâce à cette structure qui garantit la sécurité des volontaires, parfois mineurs. Sur place, il était logé chez l’habitant. Il participait à la rénovation d’un orphelinat dans une zone rurale, il lui arrivait aussi de s’occuper des orphelins.


Lire la suite de l’article





INFOS CHERCHEUR(S)



Alizée DELPIERRE