Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Olivier Borraz dans 76Actu: Pourquoi la gestion de crise du préfet de Rouen et de Lubrizol a été si « mauvaise »

LE CSO DANS LES MEDIAS
Édité le 10 Octobre 2019

Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’une première manifestation, réunissant entre 3 000 et 5 000 personnes, se fasse jour dans les rues de Rouen. Le 8 octobre, un second rassemblement a réuni un millier de manifestants. Ils demandaient « la vérité » sur les circonstances de l’incendie de Lubrizol et sur les produits chimiques inhalés, le jour de l’incendie de cette usine Seveso. Partout, la suspicion est née, en quelques jours, en quelques heures. À qui la faute ? Les regards se tournent vers la préfecture de Seine-Maritime et des voix dénoncent la gestion de la catastrophe et demandent la démission du préfet Pierre-André Durand.
Cette impression de communication désastreuse est partagée par deux spécialistes des situations de crise que nous avons interrogés. Pour le directeur de recherche au CNRS, Olivier Borraz, « il y a eu une accumulation d’erreurs ». Même jugement sans appel pour Emmanuelle Hervé, fondatrice d’EH&A consulting : « L’État a été mauvais sur beaucoup de choses. »

Lire la suite de l’article :
https://actu.fr/normandie/rouen_76540/pourquoi-gestion-crise-prefet-rouen-lubrizol-ete-mauvaise_28226820.html





INFOS CHERCHEUR(S)



Olivier BORRAZ