Sciences Po CSO/CNRS CNRS

Se doper pour travailler


Thème du prochain petit-déjeuner prévu le 21 novembre 2017. Inscrivez-vous…

Débat autour de l'ouvrage collectif :
Se doper pour travailler, dirigé par Renaud Crespin, Dominique Lhuilier et Gladys Lutz, aux éditions Eres.


Se doper pour travailler

Du fait des transformations du travail (intensification, individualisation, précarisation…), nombreux sont ceux qui utilisent des substances psychoactives pour être en forme au bureau, traiter des symptômes gênants ou encore pour se détendre après une journée difficile. Devant ces nouveaux usages et la multiplication des produits utilisés (alcool, tabac, amphétamines, cannabis, cocaïne, héroïne, caféine, psychostimulants, analgésiques, médicaments psychotropes), les auteurs, universitaires, chercheurs, syndicaliste et acteurs du soin et de la prévention s’attachent à comprendre les fonctions de ces consommations en milieu de travail.
Pour eux, il est aujourd’hui important de se déprendre des représentations sociales qui externalisent les sources du problème, comme les jugements moraux, et d’engager un travail réflexif sur les actions et les pratiques concrètes.
Alors que les politiques publiques tendent à prescrire ou interdire, cet ouvrage ancre la prévention des addictions dans l’analyse du travail réel et des usages tels qu’ils existent et non tels qu’ils sont fantasmés. Il met à l’épreuve de la recherche et de l’action les liens multiples entre travail, santé et usages de substances psychoactives qui peuvent être, dans certaines conditions, des instruments de la production et prévenir d’autres risques au travail.




Pour en débattre, nous recevons :

- Dr Philippe Lariviere, Médecin addictologue, Service d’Accompagnement et de Médiation, à la sous-direction de la Qualité de Vie au Travail de la Mairie de Paris,

- Christian Lenoir, conseiller pour la prévention des conduites addictives en milieux professionnels à la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA),

- Laurence Emin, directrice de l’Institut de recherche et d’enseignement des maladies addictives (IREMA) ,

et les co-auteurs.

Modérateur :
Henri Bergeron, sociologue des politiques de santé et coordinateur scientifique de la Chaire santé de Sciences Po.


****************************

Date : le mardi 21 novembre 2017, de 8h30 à 10h00 au CSO, 19 rue Amélie 75007 Paris.

Inscription obligatoire dans la limite des places disponibles : Formulaire à remplir